Mon pourquoi : contribuer à un monde plus lumineux

★ Pourquoi je raconte ma vie avec des petits dessins ★

J’ai écrit ce texte il y a trois mois. Mais jusqu’ici je n’ai pas osé le partagé. Il faut du courage pour dévoiler sa vulnérabilité. Aujourd’hui la peur est encore présente, mais mon « pourquoi » est trop grand, il me dépasse. C’est en quelque sorte ma raison de vivre, alors… j’y vais !Je n'oserai pas publier cela

❀ Le texte d’octobre 2017 ❀

J’ai changé : je me sens bien mieux qu’avant !

J’ai changé. Je m’en suis rendu compte en voulant écouter un CD de musiques que j’aimais. Et bien ces musiques, je ne les aime plus, dans le sens où elles ne me conviennent plus. Elles ne correspondent plus à mon état d’esprit. Elles me rappellent la mélancolie et le mal-être dans lesquels je baignais. L’état d’attente passif, à espérer que l’Amour vienne à moi, à espérer que l’on m’aime… alors que je m’enfermais dans ma carapace, voire même que je rejetais les gens. Attendre que les autres viennent me délivrer de ma souffrance. Un peu comme la belle au bois dormant.

La chanson de la princesse qui attends l'amour

Je me rends compte que j’ai pris ma vie en main. Matériellement, ce n’est pas encore vrai, mais émotionnellement et mentalement, oui. Et c’est ce qui précède la matérialisation physique. Alors j’ai confiance dans un avenir qui corresponde à mon nouvel état intérieur.

Je prends ma vie mentale et émotionnelle en main

Le moi du passé

Avant, je sentais quelque chose d’indescriptible au fond de moi. J’en ai un souvenir très net datant du lycée. J’avais l’impression d’avoir de la vase putride au fond de moi, qu’il ne fallait surtout pas remuer. C’était trop de souffrance. Je sentais que c’était très noir, très sombre. Et je ne savais pas encore comment m’en libérer. Je n’en avais pas la maturité.

Comme de la boue au fond de moi

 

Et aujourd’hui, je viens d’en sentir une réminiscence. Un écho lointain du passé, comme pour m’en rappeler les sensations. Peut-être un nettoyage énergétique en cours, je ne sais pas. Peut-être quelque chose qui restait à évacuer. Mais je suis contente, car ça m’a permis de me souvenir, de voir le chemin parcouru, et de mettre un mot sur cette noirceur : l’horreur.

Un mal-être nommé horreur

 

Je me souviens que je culpabilisais, parce que ma vie était douce et facile. Mes parents m’ont élevée dans l’amour, m’ont soutenue, se sont très bien occupé de moi. Qui étais-je, moi qui ne faisait pas d’effort particulier, pour mériter cette vie facile, quand tant d’autres souffraient ? Quand tant de personnes dans le monde se faisaient torturer, quand tant de femmes se faisaient violer, quand tant d’enfants se faisaient séquestrer ? Je me souviens que certaines nouvelles du journal télévisé me rendait complètement malade, pendant des jours. (le JT, c’est vraiment toxique pour les enfants !)

Les nouvelles toxiques du JT

 

J’étais honteuse d’avoir une vie heureuse. Et je portais cette horreur en moi, qui venait d’au-delà ma vie présente. (Je n’ai absolument rien subi dans cette vie-ci qui puisse justifier un tel mal-être. Rien !).

Un sentiment d'imposture : je ne mérite pas d'être heureuse par rapport à ceux qui souffrent

 

Mon ‘pourquoi’’

Du coup, je viens de comprendre mon ‘pourquoi’’ : pourquoi je fais ce que je fais aujourd’hui. Jusqu’à récemment, j’avais l’impression que tout ce que je faisais, je ne le faisais que pour moi. On me remerciait, mais je n’avais pas l’impression de faire quoi que ce soit justifiant des remerciements. On me parlait de ma générosité à partager, mais je n’avais pas l’impression de chercher vraiment à aider les autres. J’avais simplement suivi mon intuition. Je savais que c’était ce que mon âme (ou mon Soi supérieur) voulait que je fasse, mais je n’avais pas encore saisi le sens profond de cela. Il me manquait un but inspirant pour me porter et me motiver à passer à l’action.

Pourquoi je fais des dessins ?

 

Maintenant, je réalise que je poursuis un dessein supérieur, plus grand que ce que j’imaginais. Je veux contribuer à libérer les humains de l’horreur. Je veux que nous retrouvions tous la Lumière intérieure. Nous pouvons créer un monde meilleur ! Et alors, l’humanité connaîtra un âge d’or.

Retrouver la Lumière intérieure

 

Ah ! ça envoie et en même temps ça paraît très présomptueux. Ça le serait si j’étais la seule à penser comme ça, mais nous sommes des milliers, peut-être des millions, à poursuivre consciemment le même objectif. Chacun à notre façon, nous apportons notre contribution. Toi, moi, elles, eux : la combinaison de toutes nos actions individuelles peut créer quelque chose de magique.

Nous contribuons ensemble à créer un monde meilleur, un monde en Or

 

❀ Et aujourd’hui ❀

Voilà. Je me sens appelée à partager ce que je vis, pour que mon évolution soit visible. Pour inspirer, donner envie à d’autres de retrouver aussi leur propre Lumière, pour montrer que c’est possible de changer. Pour contribuer à élever le niveau de conscience.

Bien sûr, il n’y a pas besoin d’avoir un pourquoi gigantesque. On ne se ment pas, on n’invente pas un « truc qui fait bien » si ce n’est pas sincère. Pas de pression, pas de culpabilité. Ce qui compte, c’est d’être fidèle à soi-même, accueillir qui on est vraiment, et agir à partir de là.

Accueillir qui on est vraiment et agir à partir de là

 

Je te souhaite d’accepter de recevoir tout l’Amour en toi, pour rayonner et contribuer ainsi à un monde plus lumineux.

Avec Amour,

Fannys

F pour Fannys


P.S. : C’est ce « pourquoi » qui m’a poussée à créer la méditation de la Lumière : pour t’aider à te reconnecter à ta propre Lumière intérieure. Ce temps de détente que tu t’offres contribue à l’Amour de toi !

—> Profite de 10 min de détente offertes !

 

31 thoughts on “Mon « pourquoi » : ce qui me pousse à partager ce que je vis”

  1. Bonjour Fanny,

    Ces réflexions me font beaucoup penser à Monique Mathieu qui proposent des enseignements sur notre monde et au-delà (retransmission de ses communications avec les Êtres de lumière) et qui propose des tas d’exercices pour être en harmonie avec soi-même et les autres et offrir tout plein d’Amour.

    Merci pour ton blog qui nous éclaire un peu plus à chaque nouvelle publication 🙂

    http://ducielalaterre.org/fichiers/amour/aimez_ce_que_vous__tes__2Mc.php
    http://ducielalaterre.org/fichiers/exercices/index.php

  2. Merci bcp Fanny pour tes partages toujours aussi Juste, Vrai, Simple et qui émanent une douceur, et une belle authenticité.

    ❤️💜💚🕊

    sandra

  3. Bonjour Fannys,
    Je te découvre en même temps que mon moi intérieur, ma « petite Juliette », qui a tant besoin que je m’occupe d’elle. Tes dessins sont aussi doux qu’une plume et très parlant, mes  » deux moi » accrochons complètement. Tu arrives comme une chandelle, c merveilleux !
    Je te remercie d’être toi même et de le partager. Je t’aime !!! Merci à la folie, hihihi…
    Juliette.

  4. Bravo et merci Fanny, cher pilier d’Amour. Merci de nous avoir partagé ton parcours qui me fait penser à celui du Prince Siddharta qui a découvert la souffrance en sortant de son palais. Merci de rayonner cette belle lumière, merci pour tes BD, tes méditations et autres partages. J’étais un peu au fond du trou en décembre dernier, et je t’ai découverte à Noël. Quelle beau cadeau divin ! Noël est une période d’introspection pour se reconnecter à l’Etat Christique, cette Lumière dorée).
    J’étais emprisonnée dans la dépendance affective…, malgré mon travail avec Louise Hay (Self-Love). Et j’ai eu un déclic avec tes BD et et des méditations.
    Grâce à tous tes partages, et surtout à ta longue méditation, je me suis reconnectée à la Lumière que nous sommes (et nous sommes cette Âme). GRATITUDE 🙂

  5. Merci beaucoup d’avoir osé ! Je sens que quelque chose bloque en moi… et que je n’ose pas… je le sens fortement ces derniers temps, j’agis pour réussir à oser…J’ai osé récemment dépasser une peur, et conter en public. Et quelle belle expérience nourissante pour moi ! Je me suis sentie bien et j’ai eu un beau retour de la part d’une personne artiste de scène ! 🙂
    Mais cela bloque en moi encore pour oser écrire, dire, partager certaines choses…
    Et ton partage m’invite à continuer sur cette voix et peut-être oser encore plus qui je suis sur mon blog !… 🙂
    MERCI !

    1. Merci Céline pour ton partage, bravo d’avoir conté en public !
      Oui vas-y, je t’encourager à oser être de plus en plus Qui tu es vraiment, notamment sur ton blog ! 😉

  6. merci Fannys, j’aime tes dessins inspirants et tes pensées fluides, tu as osé et bravo pour cela…et bravo pour la douceur et la paix que tu propages

  7. Bonjour Fanny. Gratitude pour ce que tu fais rayonner autour de toi..🙃😄 c est simple et profond en même temps. J adore tes petits
    dessins , ton talent associé à ta sensibilité et tes prises de conscience est un vrai bonheur pour le lecteur…
    Et comme tu rayonnes … J envoi quelques un de mes patients trouver de l inspiration dans tes dessins et histoire… Merci, prend soin de toi et de ceux qui t entourent. Amitié Anne

  8. Bravo pour cette libération! le monde a besoin de personnes comme toi, inspirantes et bienveillantes!
    tes petits dessins sont top! quelques coups de crayons dégageant tellement de sincérité et on a tout compris !
    tu tiens là quelque chose de très original et tu as toute ta place parmi les diffuseurs de Lumière! Merci Fannys

  9. Merci Fannys ! J’aime beaucoup, je sens le bienfait de ces mots et petits dessins. C’est doux et plein de lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.