Voici les bonhommes – vérité !

Mes bonhommes - vérité

Ce sont des petits bonhommes pour partager avec toi des aspects plus intimes de ma réalité. Pour parler de ce qui se passe dans mon quotidien avec plus de transparence. J’ai l’impression que partager ma vérité en entier sera plus inspirant que de ne montrer que les jolis côtés. Ça sera plus authentique. L’idée est aussi de t’inspirer le non-jugement dans ta propre vie 😉

Pour découvrir plus de bonhommes, tu peux aussi suivre les bonhommes du jour !

Le bonhomme du jour ! (soleil)

 

Je publie les bonhommes – vérité directement sur les réseaux sociaux avant de les regrouper ici (clique dessus) :

Bohomme facebook Bonhomme Instagram Bonhomme Pinterest

 

 


 

15 août 2018 – Le bonheur est un choix !

Le bonheur est un choix : choisir entre les pensées négatives et la joie

Hier j’ai expérimenté cette phrase que l’on peut voir un peu partout : ‘le bonheur est un choix’’, ou ‘être heureux est un choix’’.

Je me sentais glisser vers la déprime. Tranquillement, comme on entre dans les eaux noires d’un lac immobile. Il faut préciser que quand ça ne va pas, je baisse rapidement les bras. Notamment quand je ne suis pas en forme physiquement, comme en ce moment (j’ai besoin d’une bonne cure de détox aux jus verts !). J’ai facilement des pensées déprimées, voire juste envie que tout s’arrête. Juste envie de mourir. MAIS ! Je remonte aussi très rapidement la pente. Il y a une force intérieure lumineuse qui ne me laisse pas tomber. Il faut cependant que je fasse l’effort conscient de lui tendre la main.

Comme tu peux le constater, mon état intérieur n’est pas très stable. Je peux descendre bas dans la déprime, et monter haut dans la joie.

Donc, hier je me sentais aller à la déprime, et j’ai décidé de tester ce concept : ‘le bonheur est un choix’’. Ça m’a demandé un réel effort, je ne dis pas que c’était facile. Je me suis mise volontairement à ressentir de la joie. Et ça a marché ! J’ai quitté mes pensées sombres. Je me suis installée dans un ressenti enjoué. J’ai regardé autour de moi pour focaliser mon attention sur quelque chose d’amusant. J’ai ensuite pu passer une agréable soirée en famille, dans la bonne humeur générale

Ça peut peut-être te sembler ‘trop simple’’. Je dirais que C’EST simple, mais que ce n’est pas facile. J’ai déjà nettoyé beaucoup de fardeaux émotionnels, guéri en grande partie mes blessures. Et finalement, je me rends compte que tout mon entraînement pour penser différemment et accéder à des ressentis plus élevés porte ses fruits !

Un des clés, il me semble, est de lâcher son identification aux pensées et de reprendre conscience de son Être profond. L’humour aussi aide à passer des pensées sombres aux ressentis joyeux !

Je te souhaite plein de bonheur !

Avec Amour,
Fannys

 


 

3 août 2018 – Fanny est une châtaigne

Parfois, je me sens comme une chataîgne : douce à l'intérieur, piquante à l'extérieur. Bonhomme - vérité
🌰 Parfois, je me sens comme une châtaigne : douce à l’intérieur, piquante à l’extérieur.
 
J’ai souvent l’impression d’être abrupte ou piquante dans mes relations sociales, tandis que je sens beaucoup de douceur en moi. Et ce contraste m’est douloureux. En fait, je ne suis pas vraiment moi-même avec tout le monde. J’ai encore une carapace défensive. Ce sont des sortes de mécanismes obsolètes que mon inconscient avait mis en place pour me protéger. La châtaigne n’est pas totalement sortie de sa bogue…
 
J’ai hésité à mettre comme titre « Fanny est un hérisson » : en mode repli sur soi, piquants bien hérissés, au cas où je me fasse manger par un prédateur 😅
 
Ce comportement n’est plus d’actualité, il est en train de s’estomper. Mais des fois, j’ai encore un peu honte de ce que je dis, de mon ton un peu rude, ou des piques que j’envoie aux gens. L’idée est alors de sortir du jugement et de la culpabilité. Puis, j’accepte de ressentir la honte pour que ce sentiment puisse être libéré (si on lutte contre une émotion ou un ressenti, ils se cristallisent à l’intérieur).
 
J’ai remarqué aussi que quand je me rappelle qui je suis vraiment (mon essence profonde), j’ai un comportement beaucoup plus doux. Alors que quand j’oublie, perdue dans le fil d’une conversation par exemple, je deviens plus facilement piquante. Je revêtis ma bogue…
 
Et toi, as-tu des comportements comme ça, qui ne correspondent pas à qui tu es à l’intérieur ?

 


 

31 juillet 2018 – Reconnaissance de l’Amour que nous sommes

Aujourd’hui, j’ai vécu une expérience un peu particulière. Ça a été très bref et pourtant très intense. C’était un moment bien agréable, mais pas très conventionnel hahaha !

Mais avant de te raconter, je voudrais te demander une chose. Si tu es très rationnel(le), que tu ne crois que ce que tu vois, ou que tu es très fermé(e) aux choses non matérielles, alors je préférerais que tu arrêtes ta lecture ici. Si tu continues à lire après la ligne, tu prends tes responsabilités !

——— ———– ———– ———— ———– ———

Alors voilà : je suis tombée amoureuse du mec qui ramassait les mégots dans la rue. Pas amoureuse dans le sens habituel de l’amour-passion, non non. Amoureuse à un autre niveau, celui de l’âme. En fait, j’ai reconnu en lui l’Amour que nous sommes tous. Ça a fait comme une connexion, ou plutôt une reconnaissance. Je ne l’ai pas regardé en tant que personne physique. J’ai vu en lui l’Être, son essence véritable.

Ce n’était pas une attirance physique. Je ne l’avais jamais vu avant, je n’ai pas envie de le revoir. J’ai juste souri en passant, sans m’arrêter. On a simplement échangé un « bonjour ». Il avait l’air un peu surpris. Mais ce que j’ai ressenti alors, c’était une grande vague d’Amour. Je parle de l’Amour avec une majuscule, qui est universel et partagé. J’ai senti mon cœur se soulever. Une fulgurance.

Et puis c’est tout.

Une belle expérience de la magnificence « cachée » en chaque Être humain ! Cette magnificence se dévoile simplement quand on a l’intention de la voir. Elle ne se perçoit pas avec les yeux physiques, mais avec ceux de l’Âme.

 


 

29 juillet 2018 – Je ne suis pas régulière dans mon travail – et c’est OK !

Le bonhomme vérité

J’ai décidé d’être plus transparente. J’ai commencé il y a quelques temps les bonhommes du jour. Vous m’avez fait de très gentils retours, vous les avez aimé, vous les avez partagé. Je vous remercie pour cela ! 🙏

Les bonhommes du jour sont inspirant. Ils sont sincères. Ils parlent de mon vécu.

MAIS

Les bonhommes du jour, comme mes articles ou mes vidéos, ne montrent qu’une partie de ma réalité.

Voici donc les bonhommes – vérité ! Des bonhommes pour partager mon quotidien plus intimement. Pour parler de ce que je vis réellement. Et aussi pour montrer que tout n’est pas toujours tout rose.

J’ai le sentiment que dire ma vérité en entier sera finalement plus inspirant que de ne montrer que les jolis côtés. Ça sera plus authentique. L’idée m’est venue suite à des commentaires qui laissaient entendre que j’étais généreuse, altruiste, etc. Oui, peut-être. Je suis AUSSI égoïste. C’est comme ça. J’ai les deux côté en moi, à moi de choisir lequel je veux manifester.

Ce premier bonhomme – vérité ne va pas être un scoop si tu me suis depuis un moment : je ne suis pas régulière dans mon travail. Parfois je travaille 12h dans la journée, parfois je travaille 0h dans la journée. J’annonce un bonhomme par jour, et puis en fait non. Je me lance dans les articles en BD, puis dans les vidéos, et finalement je ne publie que tous les deux mois en moyenne. Et là je commence les bonhommes – vérité, mais… peut-être qu’il n’y aura qu’un bonhomme – vérité. Ou peut-être qu’il y en aura 100, ou 1000.

Pourquoi je ne suis pas régulière :
Je n’ai pas toutes les raisons, mais en voici quelques unes.

1/ Mon évolution passe avant tout.

Et ce n’est pas un choix que je fais, c’est quelque chose qui s’impose à moi. Quand je traverse des phases de nettoyage émotionnel, de remise en cause de mes croyances, de doutes, de libérations de mes souffrances, de prise de conscience… bah toute mon énergie est consacrée à ce travail intérieur. Donc, je ne suis pas disponible pour le travail extérieur. En fait, pendant ces phases, je passe des «étapes » que je peux ensuite vous partager via les petits bonhommes ! Rien n’est séparé.

2/ Je procrastine.

Ça, c’est soit parce que ce que j’essaie de faire n’est pas aligné avec mes envies profondes, soit parce que je doute de moi. Dans le premier cas, je n’ai pas écouté mon intuition, et je me suis lancée dans un truc qui ne me correspond pas vraiment. Donc ça bloque. Dans le second cas, je manque de confiance en moi pour suivre ma propre voie, et je cherche à me rassurer par des informations extérieures. Et ça me bloque.

3/ J’avance de façon plutôt cyclique.

En tout cas en ce moment. Je vis une phase de nettoyage/évolution, puis une phase d’activité un peu plus physique, et enfin une phase d’activité intellectuelle et créative (c’est là que je fais des bonhommes par exemple). En même temps, je ne sais pas si la régularité est vraiment un fonctionnement naturel ?

Voilà pour ce premier bonhomme – vérité ! Dis-moi en commentaire si c’est une idée qui te plaît ?

Je t’envoie tout plein d’Amour 💛💛💛

P.S. J’avais déjà commencé à partager un peu plus intimement ce que je vis dans les messages du quotidien, que tu peux retrouver ici : Messages du quotidien

 


 

Avec tout mon Amour,

Fannys

F pour Fannys

 

4 thoughts on “Mes bonhommes – vérité”

  1. Bonjour Fanny !

    Excellent article, comme d’habitude !
    J’ai adoré ton dessin « Châtaigne » ! Sincèrement, tu devrais en faire des T.Shirts, je suis sûre que tu aurais du succès !
    Qu’en pensent les autres lecteurs ? Dans tous les cas, les bonshommes du jour sont une excellente idée, très amusant à lire.

    Connais-tu le livre du Dr Eric BRAVERMAN « un cerveau à 100 % » ? il aide à trouver quelle sorte de personne nous sommes, avec tel ou tel manque d’acide aminé, et ce qu’on devrait faire pour « corriger nos petits défauts, nos sensations ‘de travers’ …. je le trouve très intéressant !

    Voilà, bonne journée et encore merci !

    Dominique

    1. Bonjour Dominique,

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! 🙂
      Haha, j’imagine le bonhomme-châtaigne sur un T-shirt, ce serait drôle ! Ça n’est pas dans mes projets, mais pourquoi pas ?
      Je suis contente que les bonshommes te plaisent 🙂

      Je ne connais pas ce livre, merci pour l’idée de lecture !

      Très belle journée à toi <3

  2. Bonjour Fanny,
    Toujours agréable et intéressant de te lire, je laisse un commentaire sur le bonheur. J’ai entendu il y a quelques temps que c’est une capacité qui est
    mesurable par themophilie et se développe déjà intra-utero. Ceci me laisse penser que certaines personnes sont mieux dotées que d’autres à l’orée de
    leur vie et que pour les autres ce sera un travail, plus ou moins ardu, qu’elles devront faire si elles le décident.
    Merci pour tes partages toujours lumineux et pleins d’amour;-)
    (J’ose un PS: bonshommes:?)

    1. Bonjour Yves,
      Merci pour ton commentaire ! 🙂
      Je n’avais jamais entendu parler de cette étude. En effet, dans tous les cas c’est un travail, au moins pour rester heureux, ou sinon pour le devenir, et ce sera plus ou moins difficile selon les circonstances initiales. Après, il ne faudrait pas prendre pour excuse ces conditions pour se placer en victime, et dire « ah bah non pour moi ce n’est pas possible ». Je crois que quelque soit la donne initiale, on garde notre pouvoir créateur pour créer notre vie 😉 (même si ce n’est pas facile)

      Aaah tu fais bien d’oser un PS ! Je viens de vérifier, tu as tout à fait raison ! Ça s’écrit bien bonshommes !
      Je trouve que ce n’est pas beau et qu’à l’oral ça écorche l’oreille. Je me demande si je pourrais me permettre de garder la faute d’orthographe pour des raisons esthétiques totalement subjectives ? hahaha 😉

      Belle journée à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.